Archives d’Auteur: sandrine70

Originally posted on A dire d'elles:

Femmes pour le dire, Femmes pour agir a rédigé une lettre ouverte au Président de la République. Elle a été signée par de nombreuses associations du collectif Abolition 2012 pour l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur. En disant fermement non à la dépénalisation du proxénétisme dans le cas des personnes en situation de handicap, c’est une lettre pour le respect de la liberté et de la dignité de celles-ci.
logo-fdfa-femmes-pour-le-dire-femmes-pour-agir
Voici la lettre :

Monsieur le Président,

La société prend conscience de la sexualité et de la vie affective des personnes handicapées et nous nous en réjouissons. Mais la vie sexuelle et affective des personnes handicapées doit se vivre dans la dignité. Les personnes handicapées veulent exercer leur liberté de choix de partenaire. Elles désirent développer leurs propres relations amoureuses dans un environnement les favorisant et respectueux de leur dignité.

Certaines associations de personnes handicapées réclament le recours à l’…

Voir l'original 982 mots de plus


Originally posted on A dire d'elles:

Voici le lien vers l’émission de radio libertaire "femmes libres" d’hier soir, où était invité le collectif abolition 2012 qui demande l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur :

http://media.radio-libertaire.org/backup/45/mercredi/mercredi_1830/mercredi_1830.mp3
Un moment très intéressant auquel j’ai pu participer avec Florence Montreynaud qui animait, Typhaine Duch qui m’accompagnait pour Femmes en résistance, Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie, Hélène Hernandez de la fédération anarchiste et Jean-Yves Wilmotte de Zéromacho.

L’occasion de revenir en détail sur les raisons de l’existence de ce collectif et de présenter aussi la mobilisation du 25 novembre (journée internationale de lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes, autour des 50 associations qui font aujourd’hui partie d’Abolition 2012 et demandent l’abolition du système prostitueur, parce que la prostitution est la dernière des violences des hommes contre les femmes que la loi ne condamne pas. (comme nous le rappelons dans l’émission, il y a aussi…

Voir l'original 84 mots de plus


Originally posted on A dire d'elles:

Le festival féministe de documentaires Femmes en résistance, qui fêtait son 10e anniversaire ce week-end, c’est terminé…mais pas tout à fait.
Les 10 ans vont se prolonger lors du festival "Elles résistent" aux violences masculines faites aux femmes qui vont se dérouler du 8 au 15 octobre à La Parole errante à Montreuil : http://ellesresistent.tk/

Avec en premier lieu une projection le mardi 9 à partir de 21 heures organisée par Femmes en résistance, de 3 films fondamentaux de la lutte contre les violences faites aux femmes : la leçon de cinéma de Carole Roussopoulos lors du festival de Créteil, qui sera l’occasion de saluer l’immense apport de la vidéaste à cette lutte : sa façon de filmer, de donner la parole aux sans voix, d’être souvent la seule à aborder certains sujets, sont essentielles.

Nous projetterons ensuite son court métrage "La conspiration des oreilles bouchées", réalisé pour le Collectif…

Voir l'original 257 mots de plus


Une belle réussite pour les 10 ans !

Une fréquentation en forte hausse, une convivialité à son sommet, des artistes en ribambelle, la 10e édition de Femmes en résistance a été une belle réussite, et un moment fort pour nous.
Merci à notre public, toujours fidèle, aux nouvelles et nouveaux, d’avoir été là, d’avoir participé, en salle, en mangeant la -délicieuse- cantine indienne de Moruni, en dansant dès les premières notes de musique, en écoutant quand il fallait écouter…

Merci à toutes celles qui ont donné un coup de main, au bar et à la restauration, pour tous les moments où on en a eu besoin.
Merci à l’équipe technique du cinéma et à son directeur Dominique Moussard qui depuis dix ans nous offre la possibilité de créer cet espace sorore et merci à la mairie d’Arcueil.

Enfin, si le festival était cette année centré sur les luttes collectives, c’était aussi la première année où l’équipe d’organisation était si nombreuse, donc aussi collective, avec une belle entente dans la richesse des points de vue et des idées, c’est aussi une des raisons du succès !

Et nous allons nous retrouver très bientôt, dès le 9 octobre, où le festival se prolongera à la Parole errante, pour une séance de projection exceptionnelle dont nous vous reparlerons dans les jours qui viennent.

En attendant, le festival a également intéressé les médias, nous avons été invitées au journal Afrique de TV5 monde, c’est à voir ici à 11’44 : http://www.tv5mondeplus.com/video/29-09-2012/tv5monde-le-journal-346393

Et voici une galerie de photos du week-end, en commençant par la banderole réalisée collectivement dimanche !

Photos : Laetitia Cellier, Sandrine Goldschmidt


J-2 ! découvrez le programme…

Photo Monique Duriez, tirées du film "Où est-ce qu’on se mai?" de Ioana Wieder

…en écoutant l’émission "Femmes libres" de Radio libertaire où nous étions invitées hier soir en suivant ce lien :

http://media.radio-libertaire.org/backup/39/mercredi/mercredi_1830/mercredi_1830.mp3

Merci à Nelly de son invitation annuelle, et du temps qu’elle nous accorde pour présenter le festival.

Et vous pouvez toujours télécharger le programme complet ici :

http://resistancesdefemmes.wordpress.com/2012/09/08/10-ans-de-femmes-en-resistance-le-programme-a-telecharger/

Rendez-vous samedi à partir de 13h !

 


10 ans de festival à l’émisision Femmes libres ce soir / 89.4

Ce soir, comme tous les ans, l’équipe du festival est invitée pour l’émisssion Femmes libres sur radio Libertaire, c’est à 18h30, c’est sur 89,4, pour vous parler de l’histoire du festival, des luttes collectives, et détailler le programme de films, concert, théatre, et culinaire du week-end !

A propos de cuisine, je vous recommande la page de Moruni, Kali Power, qui va nous régaler…et bientôt ici même le menu détaillé pour le week end !

En voici un aperçu ci-dessous :

http://www.feministe.free.fr/kalipower.html

KALI POWER CANTINE INDIENNE

Moruni Turlot

• D’origine indienne,
Moruni se définit comme lesbienne politique athée luttant contre les oppressions sexistes, racistes, et lesbophobes.

• Quand elle n’est pas en manif, Moruni promène sa cantine Kali Power à la rencontre des femmes, des féministes et des lesbiennes, comme à l’occasion des 10 ans du Festival de Femmes en Résistance, Buzzons contre le sexisme, Elles résistent …

pour nous régaler avec ses curry mijotés:

des samoussas anti-macho,
badji anti-raciste,
beignets anti-patriarcat,
un dal makani pour la paix dans le monde,
un sabzi de légumes contre le racisme,
le riz parfumé du Penjab,
le poulet coco anti capitaliste
et des douceurs sucrées anti crise

Contact :
kalipower1@gmail.com

 


Une seule solution : autre chose !

Le thème du festival, cette année, c’est donc  les luttes collectives des femmes.
Pour ouvrir le week-end, nous avons choisi de consacrer une séance aux luttes féministes de la France des années 1970.

En évocant Marie Dedieu enlevée au moment du festival 2011. Et en montrant des images des manifestations de l’époque, cette époque où ont été créés nombre de ces magnifiques slogans que nous reprenons cette année en titre de nos séances.
Nadja Ringart, sociologue et féministe, actrice de cette époque,  co-réalisatrice avec Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig et Ioana Wieder, et aujourd’hui membre de Femmes en résistance (pour notre bonheur), présentera cette séance et ces images, qui permettent de nous rendre compte des évolutions en 40 ans, et du chemin parcouru…ou pas…

Programme de la séance : "une seule solution, autre chose"

Photo Monique Duriez, tirée de "Où est-ce qu’on se mai" de Ioana Wieder

Les années 1970 sont celles de l’émergence de thèmes rageurs et de revendications de liberté beaucoup plus que d’égalité.

Emergence aussi des formes de luttes, avec slogans offensifs et manifestations ludiques.

Evocation de Marie Dedieu par Nadja Ringart
2011, 7’05

Marie Dedieu, figure lumineuse du MLF dès 1971, a été enlevée par des pirates somaliens le 1er octobre 2011. Elle est morte en captivité quelques jours plus tard. A travers un montage d’images de l’époque, c’est sa  participation au travail très collectif du Torchon Brûle qui est retracée.

Où est-ce qu’on se mai ?
de Ioana  Wieder , 1976, 55’

1er mai 1976  : grand soleil sur la France et journée de manifestation. Dans le défilé traditionnel les féministes font une démonstration de joie et de force que nous montrent les images. Mais leurs slogans moqueurs déplaisent au service d’ordre de la CGT avec lequel l’affrontement sera assez rude.

Manifestation contre la répression de l’homosexualité : juin 1977
par  Dominique Poggi (qui sera présente), Le lézard du péril mauve & Ortie 14 avatar de Videa.     1977, 21’47

A Paris, c’est en 1977 qu’a lieu la première manifestation autonome contre l’homophobie,  à l’initiative du MLF et du GLH (Groupe de libération homosexuelle). Jusqu’à cette date et avant l’instauration des Gay Pride puis marches des fiertés, c’est dans la manifestation traditionnelle du 1er mai  que les premiers cortèges de militants homosexuels défilaient  depuis 1971.

En juin 1977, de la Place de la République à la Place des Fêtes, la marche joyeuse et  offensive et la gamme de réactions qu’elle déclenche.


Festival : J-10 pour les 10 ans

Le festival se rapproche ! Voici le communiqué de presse que vous pouvez télécharger ici : CP-FER-10ans vatl et diffuser autour de vous, pour que la salle soit plus remplie que jamais !

A très bientôt !


Originally posted on Femmes en résistance:

Dimanche 30 septembre à 21h, nous fêterons les 10 ans du festival par une soirée-concert dans le hall de l’espace Jean Vilar.
Au programme, de la bonne humeur, de la joie, et de la bonne musique !

Pour les habitué-e-s, le plaisir de retrouver comme l’an dernier Système D, groupe explosif  de 4 copines à la guitare, accordéon, ukulele, trompette, chant, qui anime nos soirées parisiennes avec des perles comme "Joy" ou "Sister", qui avait fait chavirer le public et attiré les voisins du quartier ;). Elles reviennent cette année, pour notre plus grand plaisir.

La soirée commencera avec les "Keepers of Ka", ensemble vocal exceptionnel « Quand les 3 songwriteuses du collecif CaOna unissent leur voix, cela donne Keepers of Ka : une Soul résolument Roots A Capella et à fleur de peau dans la tradition de groupes vocaux de femmes tels que Sweet Honey In the Rock, Pura…

Voir l'original 113 mots de plus


Le concert des 10 ans !

Dimanche 30 septembre à 21h, nous fêterons les 10 ans du festival par une soirée-concert dans le hall de l’espace Jean Vilar.
Au programme, de la bonne humeur, de la joie, et de la bonne musique !

Pour les habitué-e-s, le plaisir de retrouver comme l’an dernier Système D, groupe explosif  de 4 copines à la guitare, accordéon, ukulele, trompette, chant, qui anime nos soirées parisiennes avec des perles comme "Joy" ou "Sister", qui avait fait chavirer le public et attiré les voisins du quartier ;). Elles reviennent cette année, pour notre plus grand plaisir.

La soirée commencera avec les "Keepers of Ka", ensemble vocal exceptionnel « Quand les 3 songwriteuses du collecif CaOna unissent leur voix, cela donne Keepers of Ka : une Soul résolument Roots A Capella et à fleur de peau dans la tradition de groupes vocaux de femmes tels que Sweet Honey In the Rock, Pura Fé ou Zap Mama…
Keepers of Ka c’est un rendez-vous avec trois femmes doubout’, et leurs voix unies porteront la force des histoires dont elles sont la somme. Un beau rêve à venir…"

vous pourrez d’ailleurs les découvrir et discuter avec elles la veille, dans la séance "Mêlons-nous ensemble et de tout", où elles présenteront leur initiative collective pour exister dans la musique.

Troisième artiste que nous avons la chance d’accueillir, Dialem Slam, qui sera là avec son musicien Patric, pour nous chanter ses compositions, slam ludique et engagé pour les droits des femmes. Elle nous présentera également son album, "Mots pour maux" en avant-première, puisqu’il sort le 1er octobre !

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 44 followers