Archives mensuelles : avril 2011

Résistance à la violence institutionnelle

La 9ème édition de notre festival se tiendra les 1er et 2 octobre prochains à Arcueil, à l’espace municipal Jean Vilar.
9 ans déjà que nous programmons des documentaires féministes, de ou montrant des femmes, en résistance, contre le rôle qui leur est assigné par le patr iarcat, contre la violence du fonctionnement de celui-ci. Cette année, nous avons choisi de résister à la violence institutionnelle. Une violence qui se niche à tous les niveaux de la vie des femmes, de la naissance (institutions scolaires, cours de récréation, orientation) à l’âge adulte (discrimination à toutes les étapes de la vie professionnelle), en passant par leur place dans les fonctions représentatives de la société (politiques, économiques, médiatiques).
A tous les niveaux, l’institution exerce une violence sur les femmes en étant adaptée à un monde où seules les préoccupations traditionnelles des homes qui travaillent sont prises en compte, fondées sur le fait que lesdits hommes avaient une aide gratuite à domicile pour prendre en charge tout le reste. Une violence également systématique, dès lors qu’une femme décide de ne pas rentrer dans les cases et d’essayer d’être ce qu’elle a envie d’être. On va alors du sexisme ordinaire au travail au harcèlement et à l’exclusion (femmes dans le sport, viols correctifs, de lesbiennes parce qu’elles sont lesbiennes ou de femmes qui réussissent parce qu’elles réussissent). Enfin, en cantonnant les femmes à des fonctions de services aux hommes pour répondre aux besoins des clients, ce qui va se nicher jusque dans l’apparition de la notion de services sexuels.

Cette année, Femmes en résistance s’interrogera sur toutes ces questions, avec des documentaires longs et une séance débat, avec Teledebout, qui est notre webtélévision, féministe, et tente de donner un peu de visibilité à nos combats. Teledebout aura un an et nous pourrons fêter cet anniversaire ensemble !

Publicités