Archives d’Auteur: sandrine70

11ème édition : Résistance à l’obscurantisme !

capture-d_ecc81cran-2012-06-25-acc80-20-50-02.pngPour sa onzième édition, qui se déroulera les 28 et 29 septembre toujours à l’espace municipal Jean Vilar d’Arcueil, le festival Femmes en résistance s’intéressera aux femmes qui, partout à travers le monde, résistent à l’obscurantisme, sous toutes ses formes.

L’obscurantisme, c’est le refus de la pensée et des droits à l’autre, sous prétexte qu’en tant que dominant-détenteur du pouvoir, on peut nommer et imposer, donc faire passer pour vérité ce qui n’est que défense de ses intérêts ou son opinion.

C’est aussi le moyen de justifier auprès des opprimé-e-s la soumission qui leur est imposée en invoquant comme donné et incontestable ce qui n’est qu’un dogme.

Pour les femmes, le phénomène est mondial et traverse toutes les sociétés. Partout, il est dévastateur. Véhiculé à grande échelle par les idéologies religieuses et capitalistes ou par ceux qui s’en emparent, il impose violences, privations de liberté, freins à l’émancipation des femmes.

Ainsi, empêcher les filles d’aller à l’école par tous les moyens -dont celui de rendre les routes trop peu sûres pour qu’elles puissent faire le trajet, est la première manifestation de l’obscurantisme patriarcal. Mutiler les femmes, forcer les mariages, imposer des tenues vestimentaires sont les moyens utilisés pour y parvenir.

Au sein des sociétés capitalistes occidentales, l’obscurantisme avance à visage couvert, affirmant d’une part l’égalité, en refusant d’autre part son application aux femmes et aux lesbiennes. S’arrangeant pour enfermer les femmes dans des tenues contraignantes, pour faire coller leurs hauts talons aux planchers de l’entreprise, en les écartant des réseaux et moyens d’ascension sociale, en les maintenant dans le « devoir d’être mère », en leur imposant enfin le harcèlement sexuel et toutes les formes de violences, et ce dès l’enfance, pour qu’elles ne puissent espérer pouvoir développer leur vie propre, selon leur désir.

Lumière de la résistance

Dans ce contexte très noir pour les femmes, par quels moyens résistent elles à l’obscurantisme ? Comment font-elles, alors qu’elles risquent parfois la prison ou la mort simplement pour avoir osé parler, sortir de chez elles, exprimer leur opinion, pour malgré tout se battre et faire reconnaître leurs droits de personne humaine  ? Faut-il qu’elles visent le séparatisme, fassent grève, ou prennent les armes, ou la plume, le pinceau ou la caméra  ? Comment et où peut s’organiser la résistance  ?


A travers des documentaires venus de nombreux pays du monde, des débats et des rencontres, le festival abordera toutes ces questions, et tentera d’ouvrir une porte vers les utopies, les réalités de demain, que nos combats rendent possibles.


Buzzons contre le sexisme 2e : un bon cru !

sandrine70:

Cette année encore Femmes en résistance décernait un prix pour la deuxième édition du concours Buzzons contre le sexisme !

Originally posted on A dire d'elles:

Mercredi au cinéma La Clef à Paris, c’était la remise des prix « Buzzons contre le sexisme », organisé par Teledebout, dont c’était la deuxième édition.
Plus de 50 films réalisés, et de nombreux primés à l’arrivée. Car dans chaque catégorie, 10-14 ans, 15-16 ans et 17-25, il y a eu de belles découvertes. Femmes en résistance décernait comme l’an dernier son prix, et le choix n’a donc pas été facile. Nous avons décidé de récompenser 2 films (que vous pourrez voir dans la 9e édition du festival) : « Un unique chromosome », qui a également eu un premier prix du jury, un très court film autonome qui nous a plu parce qu’il réussit là où tant d’autres, selon nous, échouent d’habitude : il fonctionne sur le principe du renversement. En moins de 2′, avec un commentaire (un peu trop rapide dans son rythme), ce film d’animation raconte l’histoire de l’humanité à…

Voir l'original 734 mots de plus


10-20 juillet : l’Eurolesbopride à Marseille

Originally posted on A dire d'elles:

C’est un événement unique, et en plus il a lieu à Marseille, en été ! L’Eurolesbopride, grande manifestation lesbienne, se déroulera du 10 au 20 juillet. Dans un contexte où l’homophobie ambiante et déclarée cache parfois la spécificité de la lesbophobie (qui lie homophobie et sexisme), c’est une très bonne nouvelle que cet événement.

C’est le Centre Evolutif Lilith (CEL), qui l’organise (parallèllement à l’Europride qui se déroule aux mêmes dates), avec ses partenaires de la CLF. L’objectif, faire un grand rassemblement avec des nombreux moments non-mixtes, et lutter contre le sexisme, la lesbophobie et toutes les discriminations. Ce sera aussi un moment de convivialité pour toutes celles, lesbiennes ou amies, qui ont envie de se retrouver pour des activités en non-mixité, pour pouvoir « se ressourcer, écrire et transmettre notre culture, notre histoire ». Enfin, c’est aussi un lieu pour contribuer à mettre en place des réseaux, en particulier de solidarité…

Voir l'original 95 mots de plus



sandrine70:

Rejoignez cet événement important auquel l’association Résistances de femmes participe!

Originally posted on Abolition du système prostitueur:

Le collectif Abolition 2012 organise le 13 avril de 13h30 à 18h un événement à la Machine du moulin rouge à Paris pour construire ensemble une société sans prostitution et obtenir l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur. De nombreuses personnalités viendront exprimer pourquoi, comme nous, elles pensent que l’abolition, c’est la seule solution, pour mettre fin à cette violence qu’est la prostitution !

Inscription nécessaire : http://www.emailmeform.com/builder/form/ff6Hg04w82bU8y72Q

Capture d’écran 2013-03-10 à 11.00.30

Voir l'original


Originally posted on A dire d'elles:

Femmes pour le dire, Femmes pour agir a rédigé une lettre ouverte au Président de la République. Elle a été signée par de nombreuses associations du collectif Abolition 2012 pour l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur. En disant fermement non à la dépénalisation du proxénétisme dans le cas des personnes en situation de handicap, c’est une lettre pour le respect de la liberté et de la dignité de celles-ci.
logo-fdfa-femmes-pour-le-dire-femmes-pour-agir
Voici la lettre :

Monsieur le Président,

La société prend conscience de la sexualité et de la vie affective des personnes handicapées et nous nous en réjouissons. Mais la vie sexuelle et affective des personnes handicapées doit se vivre dans la dignité. Les personnes handicapées veulent exercer leur liberté de choix de partenaire. Elles désirent développer leurs propres relations amoureuses dans un environnement les favorisant et respectueux de leur dignité.

Certaines associations de personnes handicapées réclament le recours à l’…

Voir l'original 982 mots de plus


Originally posted on A dire d'elles:

Voici le lien vers l’émission de radio libertaire « femmes libres » d’hier soir, où était invité le collectif abolition 2012 qui demande l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur :

http://media.radio-libertaire.org/backup/45/mercredi/mercredi_1830/mercredi_1830.mp3
Un moment très intéressant auquel j’ai pu participer avec Florence Montreynaud qui animait, Typhaine Duch qui m’accompagnait pour Femmes en résistance, Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie, Hélène Hernandez de la fédération anarchiste et Jean-Yves Wilmotte de Zéromacho.

L’occasion de revenir en détail sur les raisons de l’existence de ce collectif et de présenter aussi la mobilisation du 25 novembre (journée internationale de lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes, autour des 50 associations qui font aujourd’hui partie d’Abolition 2012 et demandent l’abolition du système prostitueur, parce que la prostitution est la dernière des violences des hommes contre les femmes que la loi ne condamne pas. (comme nous le rappelons dans l’émission, il y a aussi…

Voir l'original 84 mots de plus


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 49 autres abonnés