Archives pour la catégorie Les AmiEs de Femmes en résistance

Merci pour ce beau festival !

11219511_893337974081527_4312604806899142561_nMerci à toutes et à tous qui êtes venues ce week-end au festival résister à l’uniformité ! Tout s’est très bien passé, avec une moyenne au dessus de 60 entrées par séance, et une superbe ambiance !

D’ailleurs, comme nous l’a suggéré avec raison une des plus anciennes fidèles du festival, nous aimerions faire un « livre d’or » pour que vous puissiez donner vos retours, ce qui vous a plu, vos impressions, et manifester votre soutien à ce week-end féministe. Ecrivez-nous en commentaire de ce message, nous les publierons, et cela nous sera d’une grande aide pour perpétuer le festival, si vous manifestez qu’il vous tient à coeur ! 

Pour cette année de résistance à l’uniformité, nous avons eu de très bons retours sur la programmation, avec une mention spéciale pour deux films :

-Vessel, sur l’activisme pro-avortement des « Women of Waves » en ouverture (1), « un film magnifique et plein d’énergie militante et Les Optimistes« , les vieilles dames volleyeuses de Norvège en clôture du festival ont raflé tous les suffrages, tant elles nous donnent une leçon de vie et envie de vieillir.

Nous avons également eu une très belle séance en partenariat avec Elles tournent le festival de films de femmes de Bruxelles (prochaine édition fin janvier) avec Marie Vermeiren, qui met toujours à la disposition de toutes avec une grande générosité sa connaissance exceptionnelle des films faits par des femmes à travers le monde !

IMG_8287

-Daddy, de Niki de Saint-Phalle et P.Whitehead, un des rares films à s’attaquer au père violeur, film fort et dérangeant, parfois contestable, sur le pire des traumatismes infligé aux enfants, et aux petites filles en particulier, et un des piliers les plus tabous du patriarcat, qui a longuement fait réfléchir et discuter le public. Merci à Catherine Gonnard qui est venue remettre la séance dans son contexte historique et dans le contexte de la vie et l’oeuvre de Niki (2).

-Merci à OzE’N et Ophélie, qui n’ont pas failli à la tradition d’un très beau moment musical en clôture du festival. Leurs voix et leur présence ont enchanté l’espace Jean Vilar et les résistantes!

-Tout au long du week-end, la cantine Kali Power, grâce à Moruni et sa belle équipe, Helena, Vanessa, Monique et Pascale, elles nous ont aidé à résister à l’uniformité en offrant à nos papilles et estomacs des saveurs fines et variées, merci à elles !

IMG_8265

-Merci à mes partenaires d’organisation et amies, Nadja et Moruni. Comme dit Nadja, il nous arrive parfois de ne pas être d’accord (et heureusement), mais nous sommes toujours solidaires, et heureuses de découvrir ensemble de nouveaux films, nouvelles artistes etc. Mention spéciale à la photo du programme, tirée des archives de Nadja, et qui a fait plus que l’unanimité (ah bon ce n’est pas possible ?).

-Merci à la ville d’Arcueil et à toute l’équipe de l’ Espace municipal Jean Vilar, et en particulier à Habib qui a réuni les films et Antoine, notre projectionniste toujours attentif et intéressé, à Dominique le directeur de la salle qui nous soutient depuis 13 ans, à Michel aux entrées et Marco pour le concert et à Claudine qui tient les lieux propres après le passage des festivalières.

-Merci aux spectatrices fidèles et agréables qui ne manquent pas une édition du festival ! Certaines d’entre elles sont même AmiEs de Femmes en résistance (si vous voulez soutenir le festival, vous pouvez envoyer une participation libre à l’ordre de Résistances de femmes, c/o Maison des femmes de Paris, 163, rue de Charenton, 75 012 Paris).

– ET un merci tout spécial à Rebecca et Mathilde qui ont assuré pour le « détalonnage » des tickets à l’entrée !

-Merci enfin au soleil et à la lune, toujours présents en ce dernier week-end de septembre à Arcueil…même nous étions déjà couchées pour l’éclipse de la décennie…

Enfin, un rendez-vous : nous serons présentes à la journée porte-ouvertes de la Maison des femmes de Paris, le 10 octobre à 14h, au 163, rue de Charenton dans le 12e (en non-mixité).
Sandrine

(1) si vous l’avez manqué, le film sera également diffusé en ouverture de Cineffable fin octobre

(2) Et merci à Jennifer qui a fait les sous-titres

Publicités

Rencontre le 4 septembre avec Muriel Salmona à la librairie Violette and CO.

Capture d’écran 2013-07-08 à 09.17.57

LE GROUPE « LES AMIES DE FEMMES EN RESISTANCE »

Vous qui lisez ce blog, vous connaissez bien sûr notre festival «  Femmes en Résistance  » qui a lieu chaque année le dernier weekend de septembre à l’espace Jean Vilar à Arcueil. Ce festival de films documentaires a été créé il y a 11 ans par l’association féministe «  Résistances de femmes  ». Notre festival est militant et dénonce les violences faites aux femmes, les discriminations, l’idéologie sexiste. Il contribue à rendre visibles des résistances de femmes au système patriarcal dans le monde entier. Enfin, il a pour vocation de montrer le travail de femmes réalisatrices trop souvent mises à l’écart des grandes compétitions et d’échanger autour des films sur les thèmes abordés.

En raison du succès grandissant de notre festival, nous souhaitons développer des nouveaux projets. Nous avons beaucoup d’idées mais peu de moyens financiers. Or, comme vous le savez nous sommes dans une période de restrictions budgétaires touchant les associations et plus particulièrement celles qui ne bénéficient pas d’une grande notoriété. Aussi, avons-nous envisagé de mettre en place une adhésion de soutien, sous le nom «  les AmiEs de Femmes en Résistance  »

Les fonds recueillis serviraient à améliorer le fonctionnement du festival et notamment  :
-la communication  : réalisation d’affiches, et autres supports mettant en valeur le festival.
    Accueillir des réalisatrices dont les films sont présentés, possibilité de participer à leurs frais de déplacement
    Rémunérer les artistes qui se produisent pendant le festival, pour pouvoir maintenir les moments de concert et spectacle vivant, rémunérer les exposantes.

En échange, faire partie des «  AmiEs de femmes en résistance  » ouvrirait la possibilité de participer à une après-midi/soirée de réflexion conviviale autour du festival  : réflexion et discussion -que l’on n’a pas toujours suffisamment le temps de mener pendant l’événement- sur l’édition écoulée, propositions pour l’édition suivante, qui pourront être reprises par l’équipe du festival.

Vous pouvez envoyer vos adhésions de soutien par chèque libellé à l’ordre de Résistances de femmes  à l’adresse suivante  :
Résistances de femmes
c/o Maison des femmes de Paris
163, rue de Charenton
75012 PARIS