L’édition 2008 du festival

 

L'édition 2008 du festival           Résistances à l’effacement!

Pour sa sixième édition, le festival s’est intéressé aux résistances à l’effacement des femmes, de l’effacement physique à l’effacement dans l’histoire. 

Douze documentaires ont été présentés autour de ce thème. De nombreuses réalisatrices étaient présentes, Ivora Cusack pour « Remue ménage dans la sous-traitance », doc sur la révolte des femmes de ménages des sous-traitants d’Accor, les réalisatrices de « Ménie Grégoire, une voix sur les ondes », de Marie-Christine Gambart et Sophie Garnier, Mina Saidi-Sharouz, qui a présenté son documentaire sur les traces de sa mère « Nayère, les chants de la liberté », et bien sûr Aishah Shadidah Simmons, qui a traversé l’Atlantique exprès pour venir présenter la première française de la version définitive de son oeuvre-phare « No! The Rape Documentary », sur lequel elle a travaillé treize ans, et qui a donné lieu à un échange très intéressant avec la salle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s