Archives du mot-clé féministe

Femmes en résistance à la résignation : le programme !

Nous sommes très heureuses que -si tout va bien- la 18e édition de notre festival puisse se dérouler les 26 et 27 septembre prochain à l’espace municipal Jean Vilar à Arcueil. Cette année, nous avons 5 séances, dont une longue consacrée aux 50 ans du MLF ! Découvrez le programme !

Quelles que soient les circonstances, depuis toujours, les femmes ne se résignent pas face aux multiples obstacles mis sur le chemin de leur libération. Cette année, la programmation de notre festival sera largement inspirée des cinquante ans du MLF, ou plutôt de cinquante ans de documentaires qui s’intéressent aux femmes qui résistent à l’oppression patriarcale !

Samedi 26 septembre

14h Film d’ouverture

– Toto Bissainthe de Sarah Maldoror, 1984, 4’30, France.

Le portrait tout en finesse de la grande chanteuse haïtienne Toto Bissainthe, par la cinéaste Sarah Maldoror, disparue le 13 avril dernier, et qui fait la couverture de notre programme.

14h20 Le temps de la colère, les femmes !

Séance en 2 parties :

1/ Debout ! 50 ans de MLF, 50 ans de luttes contre l’enfermement des femmes et contre les violences qu’elles subissent.

– Les enfants du gouvernement de Claude Lefèvre-Jourde, 1971-1974, 39′, France.

Décembre 1971, c’est la grève au Plessis-Robinson. Le film est tourné au cœur du combat des élèves d’un collège réservé aux mineures enceintes.  Alors que l’avortement est toujours interdit, elles parlent de leur situation, de leur maternité involontaire et de leur lutte.

 

– Pourquoi les oiseaux chantent d’Hélène Châtelain, 1988, 44′, France.

1984, une Maison des femmes s’installe à Cergy. La structure n’accueille pas seulement des femmes en difficulté mais elle est ouverte à toutes les femmes de cette ville nouvelle. Plus connue pour son travail de théâtre et sur la Russie, Hélène Châtelain nous montre dans ce film le chemin parcouru depuis le début des années 70 et la dimension créative du projet de Cergy.

 

Discussion avec la salle

2/ Toujours Debout ! 50 ans… et après ?

-Prix Femmes en résistance au concours Buzzons contre le sexisme : Qui a peur de Matilda ? Collège Albert Vinçon, Saint-Nazaire, 2020, 6’57, France.

Bobines féministes, par Hélène Fleckinger, Nadja Ringart : une plateforme pour partager et valoriser les archives du MLF, source irremplaçable pour transmettre son histoire.

17h30 Brisons nos entraves

– Je suis une ouvrière, de Claudine Van Beneden, 2016, 2’07, France.

Inspiré des ex-ouvrières Lejaby d’Yssingeaux.

– Vos toilettes propres, nos propres papiers, Ligue des travailleuses domestiques, 2019, 14’, Belgique.

Couples de tous les pays, qui récure vos toilettes ?

 

– In Search, de Beryl Magoko, 2018, 90’, Allemagne.

Beryl réfléchit, doute, avance : elle qui, enfant, avait cru l’excision nécessaire, s’interroge aujourd’hui sur la chirurgie réparatrice. Pour briser ses entraves, doit-elle en passer par là ?

20h30 Parlons nous, regardons-nous !

– Sororité, prix Femmes en résistance au concours « Buzzons contre le sexisme  », d’Alyssa Ahrabare et Marie Vasselet, 2020, 4’41,  France.

C’est quoi, la sororité ? En images et en paroles.

– Mon nom est clitoris, de Daphné Leblond et Lisa Billuart Monet, 2019, 80’, Belgique.

A la découverte du clitoris, à travers le dialogue entre plusieurs jeunes femmes qui partagent leur expérience et leurs histoires. Elles se parlent, et se regardent, sans tabou.

Dimanche 27 septembre 2020

14h30 Connaissons notre force, les femmes !

Finally a Female Serial Killer, de CH Shorts, 2019, 3’50, Etats-Unis.

Bien sûr l’inspectrice en chef ne soutient pas une tueuse en série, mais…

– Gloria’s Call, de Cheri Gaulke, 2019 17’, Etats-Unis.La vie tranquille de Gloria Orenstein est bouleversée par un coup de téléphone…et sa rencontre avec des femmes artistes surréalistes.

– Chichinette, ma vie d’espionne, de Nicola Alice Hens, 2019, 95’, Allemagne-France.

Pourquoi Marthe Hoffnung, dite Chichinette, a-t-elle reçu tant de médailles ? A 99 ans, elle fait le tour du monde pour témoigner de la guerre et de sa résistance inlassable.

17H30 Ensemble, révoltons-nous !

– Quebramar, de Crys Lira, 2019, 27’, Brésil.

Un groupe de jeunes lesbiennes de Sao Paulo partent en vacances sur la côte. Elles se construisent un environnement rassurant grâce à la musique et à leur amitié. Ensemble, elles prennent soin les unes des autres, s’approprient leur corps, leurs souvenirs, leur liberté.

– Warrior Women, de Elizabeth Castle, Christina D. King, 67’, 2018, Etats-Unis.

Cinquante ans pour les droits des autochtones et pour la terre. La vie de Madonna Thunder Hawk, l’une des fondatrices de l’American Indian Movement. De l’occupation de la prison d’Alcatraz en 69 au combat contre le pipeline de Standing Rock, la révolte de femmes fortes contre le gouvernement colonial et la violence policière.

 

Merci à Cécile Le Trung pour la conception du programme. La photo de Sarah Maldoror qui fait la couverture est © Bildtjänst H Nocolaisen. Merci à l’Espace municipal Jean Vilar et en particulier à Charlotte Verna pour son soutien.

Merci comme chaque année au festival « Elles tournent » qui nous a encore beaucoup inspirées.